Sélectionner une page

THE ENEMY

Emissive réalise l’installation ‘The Enemy’, une expérience VR unique au monde pour 20 utilisateurs, actuellement présentée au MIT Museum de Boston après être passée à L’Institut du Monde Arabe à Paris.

Imaginé par le journaliste Karim Ben Khelifa, The Enemy permet de rencontrer des combattants de 3 conflits intergénérationnels qui, par leur discours, donne à réfléchir sur notre rapport à l’autre. Cette expérience, très forte émotionnellement et dont le scénario est personnalisé pour chaque visiteur, dure environ 50 minutes.

The Enemy a remporté la Rose d’Or 2017 pour la meilleure expérience VR !

Scenario

Après avoir rempli un questionnaire sur tablette, le visiteur s’équipe d’un casque de réalité virtuelle. L’expérience démarre. Il assiste à une introduction puis est invité à parcourir 3 salles dans lesquelles il rencontrera les combattants après avoir eu une contextualisation des conflits. Enfin, il entre dans la salle Epilogue qui conclut The Enemy.

L’ordre des conflits est déterminé par les réponses au questionnaire tandis que les messages délivrés à l’épilogue dépendent de notre comportement lors de l’expérience.

Emissive a pris soin d’intégrer dans son scénario une gestion de flux qui pousse le public vers la suite de l’expérience pour maitriser le temps passé en immersion.

VR Multi-utilisateur

Dans The Enemy, les visiteurs sont libres de se déplacer sur un très grand espace réel (200m²). L’environnement virtuel est adapté aux dimensions de l’espace réel, on peut ainsi se déplacer naturellement en marchant, sans contrainte.

Les 20 visiteurs peuvent se voir mutuellement, matérialisés par des avatars.

Chaque utilisateur est équipé d’un Oculus Rift et d’un sac à dos VR One de MSI. Le tout est lié à un système de tracking Optitrack pour détecter la position exacte de chaque personne.

Une application, elle aussi développée par Emissive, est dédiée à la gestion des utilisateurs, du matériel et du suivi de l’expérience.

Immersion et réalisme

Un des enjeux de The Enemy est de donner l’illusion aux visiteurs de rencontrer de vraies personnes. Un grand soin a donc été apporté au réalisme des combattants. Reproduits fidèlement par les artistes 3D et animateurs d’Emissive, ils sont parfaitement crédibles visuellement.

Leur comportement a aussi été travaillé en profondeur. Si le visiteur bouge, s’éloigne, se rapproche ou tourne autour des protagonistes, ces derniers le suivent du regard et adaptent leur attitude, renforçant ainsi la sensation de présence et l’immersion.

Analyse comportementale

En collaboration avec le MIT, Emissive a intégré un système d’analyse comportementale dans The Enemy. Ce système, basé sur les mouvements des utilisateurs et le contexte, permet de personnaliser l’expérience et de renforcer l’empathie et la réflexion des visiteurs.

Des possibilités infinies

Sur deux semaines de présence à l’Institut du Monde Arabe, plus de 2 000 personnes ont pu vivre l’expérience The Enemy, confortant ainsi la faisabilité technique et la viabilité économique d’expositions en réalité virtuelle.

Ce genre d’installation, encore inédite mondialement, peut facilement s’adapter aux lieux d’exposition. Les possibilités de contenus à expérimenter sont infinies !

The Enemy est une co-production Camera Lucida, France Télévisions, ONF, Emissive, Dpt.